Alexandre Pessey
Hypnothérapeute à Lyon 6

Depuis toujours, les êtres humains tentent de soulager leurs maux en utilisant la parole. 

Il y a plus de 6000 ans

     On retrouve les premières traces écrites de soin par la parole en Mésopotamie. Un manuscrit cunéiforme sumérien décrit des guérisons obtenues par le biais d'états modifiés de conscience

Il y a 3500 ans

     On étudie en Egypte les rapports entre le cerveau et l'esprit. On dénombre près de 900 procédés médicaux dont une large partie ressemble de très près à l'hypnose

Il y a près de 2700 ans

     Les philosophes comme Pythagore affirment que les nombres sont les "particules de l'âme". Ce dernier décrit aussi les 3 strates du cerveau. 

Un peu plus tard, toujours en Grèce, Antiphon à Athènes annonce qu'il a le pouvoir de guérir avec les mots. Il affirme que "chez tous les hommes, la pensée gouverne le corps" et crée une méthode de "thérapie de l'âme fondée sur le discours" : la première psychothérapie

Il y a 2450 ans

     Socrate explique que parler aux gens d'une voix terne ("terpnos logos") les met en état de réceptivité et d'ouverture d'esprit. Ce principe sera repris plus tard en hypnose classique et en sophrologie. 

Partout dans le monde, les philosophies, religions et pratiques se multiplient (hindouisme, druidisme, chamanisme,...) pour expliquer l'existence et le sens de vivre. De ces croyances naîtront la philosophie et la psychologie avec les notions d'Inconscient et de Conscience. 

La découverte de l'Inconscient

     Gottfried Leibniz (1646-1716), chercheur et philosophe allemand mais aussi juriste, diplomate, mathématicien,... est le premier à parler de ce qu'il nomma "Automate" (1686). Le terme d'Inconscient viendra bien plus tard (en 1869 avec Hartmann). 

1841, la naissance de l'Hypnose

     C'est la date historique à laquelle le chirurgien écossais James Braid établit les bases scientifiques d'une pratique thérapeutique uniquement verbale : c'est la naissance de l'Hypnose thérapeutique

L'Hypnose se veut rationnelle et scientifique et gagne bientôt la pratique de la plupart des médecins. 

La thérapie devient progressivement une collaboration entre patient et thérapeute. 

En 1864,

     Ambroise-Auguste Liébeaukt fait entrer l'Hypnose en France. En 1882, il fonde l'Ecole de Nancy avec le Professeur Hippolyte Bernheim. 

En 1878,

     Jean-Martin Charcot fonde l'Ecole de la Salpêtrière où l'Hypnose est considérée comme un état pathologique rattaché à l'hystérie. 

C'est le début de la bataille entre les deux écoles (Nancy / La Salpêtrière) : propriété naturelle vs état pathologique. 

A la même période, le professeur de chirurgie John Elliotson vulgarise l'hypnose pour les anesthésies. 

L'Hypnose est considérée comme la nouvelle médecine de pointe. Les jeunes Sigmund Freud et Carl Jung enseignent l'hypnose et vont la mener sur la voie du traitement des troubles de l'esprit. 

1891,

     Tokarski, connu pour ses travaux sur la mémoire, inaugure le premier "cours d'Hypnose et de Psychologie physiologique" à l'université de Moscou. Puis, Ivan Petrovitch Pavlov élabore la théorie neurophysiologique de l'Hypnose

1919,

     Pierre Janet, père de la psychologie clinique, poursuit en France ses travaux sur l'hypnose. 

A la même période, Bykov donne les bases de la médecine psychosomatique. Il démontre que plusieurs affections (ulcère, hypertension, asthme, ...) peuvent être déclenchées par des perturbations de l'activité nerveuse supérieure. 

L'Hypnose connaît une période de creux durant l'entre-deux guerres bien qu'elle soit très utilisée dans le soins des traumatisme de guerre.

L'apport de Milton Erickson

     Dans les années 1950 aux Etats-Unis, le psychiatre Milton Erickson réactualise la pratique de l'Hypnose en la rendant plus stratégique. L'approche Ericksonienne est née et va grandir grâce aux élèves d'Erickson tels que Haley ou Rossi, et sera aux origines de la P.N.L. (Programmation Neuro-Linguistique) dans les années 70. 

En 1979,

     Le sexologue et hypnothérapeute Daniel Araoz crée la Nouvelle Hypnose en mélant certaines techniques d'Erickson à des techniques de langage améliorées.

Après la mort d'Erickson en 1980, ses élèves continuent d'enrichir et d'optimiser l'hypnothérapie, créant ainsi une Nouvelle Hypnose adaptée à notre époque et complètement collaborative. C'est la première fois que l'on donne la parole au patient qui peut ainsi participer à sa thérapie. 

La Nouvelle Hypnose est très utilisée. Elle constitue la forme d'hypnose dissociante la plus sophistiquée. C'est une approche intégrative qui peut inclure, selon les praticiens, diverses techniques différentes basées sur la Psychologie, la thérapie brève, le coaching, l'énergétique ... 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par l'ECH

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib