Alexandre Pessey
Hypnothérapeute à Lyon 6

Hypnose et Sport

Actualités

Hypnose et Sport en quelques mots

Au-delà du coaching mental, il y a l'hypnose. Encore peu développée en France, elle est courante outre-Atlantique où des dizaines d'hypnothérapeutes ont intégré les équipes d'entrainement des athlètes de haut niveau. Une pratique qui a de plus en plus sa part dans le milieu sportif.

 

 En plus des aspects techniques et physiques qui existent dans n’importe quel sport, il y a le facteur mental qui joue un rôle prédominant face à :

            - L'épreuve,

            - L'adversité,

            - La difficulté ou la pression psychologique liée à un événement important

            - Le rythme intense des entraînements,

            - L’attribution causale de ses propres réussites et échecs

 

Se définissant comme un outil, une méthode de communication et d'exploration de l'inconscient, l'hypnose moderne permet ainsi d'agir sur les capacités physiques et mentales au-delà des limites de la conscience.

Les principales applications de l'hypnose dans le sport

C'est assez large, on peut parler de préparation mentale.

 

Il y a toute une partie qui va être du travail émotionnel c'est-à-dire travailler sur la confiance en soi, l’audace, le courage, sur tout ce qui va aider à la performance afin de donner le meilleur de soi-même lors d'une compétition, le jour d'une épreuve ou d'un match et même en entrainement. En effet, l’hypnose peut faciliter à réunir les conditions psychologiques pour une performance optimale.

 

L’hypnose peut aussi aider les athlètes à restaurer leur sentiment d’estime de soi, et dépasser une période de souffrance psychique intense lors d’échecs, de blessures … Réapprendre et redevenir combatif en un minimum de temps.

 

Il est également intéressant de travailler sur l’Identité de l’athlète, le siège de l’Ego, c’est-à-dire le « qui suis-je et qui je souhaite devenir » pour activer les niveaux supérieurs de l’existence, l’image de soi y compris l’image rêvée et/ou idéale.

 

L’hypnose permet aussi d’augmenter la motivation pour les entraînements, la préparation d’une saison, l’enchaînement des compétitions …

 

Et puis il y a une partie en amont qui est plus technique. Une personne qui va vouloir progresser techniquement peut savoir exactement ce qu'elle devrait faire mais son corps ne va pas forcément lui répondre exactement comme elle le voudrait. L'hypnose va justement permettre de créer une flexibilité mentale et favoriser l'apprentissage ou la correction d'un geste technique par exemple.  

Quelles différences avec le coaching mental ?

L'hypnose est à la racine du coaching. La plupart des méthodes de coaching modernes s'inspirent de Milton Erickson, qui est le père de la communication moderne et psychiatre américain du siècle dernier. Il est reconnu comme l'hypnotiseur le plus talentueux de son époque, et tous les préparateurs mentaux étaient ses élèves. Sauf que l'hypnose était très connotée et le coaching s'est peu à peu dissocié de l'hypnose. Aujourd'hui, l'hypnose regagne ses lettres de noblesse aux États-Unis, notamment dans les écoles et est tout simplement la racine du coaching mental. Il est vrai que le coaching “classique” est efficace en lui-même mais ce n'est que lorsqu'on lui ajoute l'hypnose qu'il prend une dimension plus précise et plus profonde.

 

Tout d’abord, on va chercher à comprendre où se situe le blocage chez le sportif. Est-ce qu'il est comportemental ou émotionnel.

 

L'idée va donc être de travailler sur les fonctionnements du cerveau, en expliquant à la personne en quoi consistent les neurosciences, ses réactions émotionnelles, ses apprentissages.

 

On va amener les athlètes à comprendre ce qui se passe à l'intérieur d'eux et à modifier des éléments. Imaginons quelqu'un qui manque de confiance en lui, par exemple. Mon action va être d'essayer de déterminer exactement où son manque de confiance joue et quel ancrage peut-il avoir pour générer la confiance. Si ce travail-là est fait, au cours d'une compétition, son niveau de confiance augmentera au lieu de diminuer.

Combien de temps dure une séance avec le sportif ? À partir de quand peut on voir les résultats ?

Certains athlètes vont être suivis sur toute une saison et d'autres vont venir me voir plus ponctuellement. Concrètement, je rencontre directement la personne et les séances d'hypnose se passent généralement au cabinet ou sur le terrain, après un entraînement par exemple ou juste avant ou après une compétition. Mon but est d'accompagner le sportif dans son travail quotidien. Certaines problématiques se règlent en deux ou trois séances comme avec les personnes qui reviennent de blessure. Il y a des cas qui nécessitent davantage de travail de fond, ce qui peut durer sur une saison entière.

 

Il est de plus très intéressant de travailler aussi avec les coaches techniques, c’est un travail d’équipe !

 


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par l'ECH

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib